Eat in or Take away?

Everyone has something to say. Some don't have a tumblr. A mini blog by Benoît Clavé

Remise des diplomes de @sciencespoaix #finduneepoque View high resolution

Remise des diplomes de @sciencespoaix #finduneepoque

Les marques qui s’emparent de Tumblr !

Les marques s’emparent progressivement de Tumblr. Cependant elles ne parviennent pas toutes à générer de l’interaction. Ce n’est pas toujours facile de proposer du contenu qui soit en adéquation avec la raison d’être de cette plateforme.

Souvent utilisé à des fins corporate pour rechercher de la proximité avec leur communauté (Audi), ou pour montrer qu’ils maitrisent le langage des Internets (Orange, AXE), Tumblr peut parfois être utilisé pour mettre en avant un produit. C’est ce que Samsung nous prouve en lançant SamsungCamera. Et c’est plutôt réussi ! Le blog, au design épuré, utilise très intelligemment ce qui fait le succès du site de micro-blogging (les photos arty), pour mettre en avant les différentes fonctions de son appareil photo.

Oui, rien d’extrêmement original là-dedans, mais cet exemple confirme l’intérêt et la pertinence avec laquelle Tumblr peut être utilisé par les marques. Et ça, j’aime bien.

Poke et les marques. Round #1

As-tu entendu parler de la dernière application de Facebook, Poke (concurrente de Snapchat) ?

Si non, le principe est simple : envoyer un message qui aura une durée de vie limitée à 10 secondes maximum. Pour soutenir une promotion éphémère sur sa lingerie, Delta a décidé d’envoyer une vidéo via Poke aux fans de Ninette Tayeb (mannequin israélienne). Elle montre le model en train d’enfiler des collants et renvoie vers le site de la marque pour profiter de réductions.

Le fait d’utiliser en premier ce nouvel outil est assez malin, surtout dans une optique de “coup RP”. Mais admettons-le, ce n’est pas très pratique : outre la limitation à 40 personnes/envoi (ce qui signifie que Ninette a dû enlever et remettre approximativement 250 fois ses collants cette même journée), la vidéo ne peux être revue (pas question de tourner la tête !) et n’est pas partageable.

Bref, il faut voir si (et comment) les marques utiliseront Poke, qui pour le moment ne leur est pas officiellement « ouvert ».

Dors chez “l’habitant”, c’est trendy !

Si par mégarde tu te retrouves à Göteborg, quelque part en Suède, je peux te conseiller un hôtel pas cher.

Faktum, un journal distribué par des sans-abris, a lancé une opération qui a pour objectifs de :

  • Sensibiliser à la précarité des plus démunis
  • Et récolter des fonds pour assurer ses frais de fonctionnement

Le journal fait de la misère un objet de désir en donnant la possibilité aux internautes de réserver (ou d’offrir) pour 10$ une nuit « chez » un SDF. 10 « chambres » sont donc disponibles dans 10 endroits où les SDF se retrouvent le plus fréquemment pour dormir.

Une opération rondement bien menée et très bien réalisée qui permet de façon originale de réaliser les objectifs évoqués avec une bonne dose de viralité en plus. Bravo !

Axe à la conquête de l’espace

C’est fini les jeux concours avec X milliers de gagnants. Aujourd’hui les marques préfèrent contenter peu de personnes mais s’assurer d’un coup RP en offrant une expérience folle.

Après l’île déserte, Axe offre un voyage dans l’espace aux happy few qui parviendront à passer ces étapes successives :

  • D’abord, réunir suffisamment de votes
  • Et ensuite résister à l’entrainement nécessaire pour tout voyage spatial

La mécanique de ce jeu concours est assez décevante, mais la marque capitalise avec brio sur l’attractivité que Redbull a générée pour les voyages dans la stratosphère. Elle se place ainsi en marque qui démocratise et rend accessible les rêves les plus fous. Axe surprend et se démarque (un peu) avec cette nouvelle gamme Apollo. Elle joue moins sur la séduction. Ce produit va au-delà et promet de faire de vous un « héro » (rien que ça !). Allez, on se quitte avec la vidéo promouvant l’opération.

Nike Fuel Missions

Après avoir lancé Fuel en juillet, Nike fait un pas de plus pour faire rentrer du jeu dans la vie réelle. L’équipementier a développé le premier jeu relié aux accessoires qui utilisent l’unité « Fuel ». NikeFuel Missions (son beau nom) est disponible sur tablette, smartphone et ordinateur et est donc accessible de n’importe où.

Pour la première fois, un jeu se base sur les activités sportives journalières du joueur. Seuls prérequis : un compte Nike+ et au moins un accessoire Nike+ afin de cumuler des Fuels. L’objectif est, en un temps imparti, de gagner suffisamment de points pour passer au niveau supérieur. Rien de plus.

Nike veut diversifier les applications liées à sa plateforme Nike+ afin d’offrir plus de services à ses utilisateurs. Pour cela, la marque s’ouvre aux développeurs extérieurs. Cependant je reste dubitatif quant à l’utilité du jeu : pas sûr que ça incitera réellement les gens à modifier leur pratique du sport.

Quand les vidéos offre un double contenu

Women’s Aid et Axe ont donné le pouvoir au téléspectateur en leur permettant, d’une manière originale, de voir 2 versions d’une même vidéo. L’expérience Women’s Aid permettait de choisir quel œil garder ouvert pour voir l’une des deux situations suivantes :

  • L’une, anodine, où une femme fait la cuisine,
  • L’autre, plus violente, où elle est battue.

Est-ce que les participants ont fait face aux violences conjugales ou ont préféré fermer l’œil ? (ça me rappelle un peu l’opération contre les violences envers les enfants).

Quelques semaines plus tôt et dans un registre plus divertissant, Axe s’est servi de cette technologie pour promouvoir deux nouveaux déodorants : Young et Mature. Il suffit cette fois de choisir si l’on veut voir notre héros séduire une jeunette ou une cougar.

Les téléspectateurs doivent donc regarder plusieurs fois le même film afin d’en saisir tous les détails et connaître les 2 fins. Mais mieux encore, ces deux marques ont réussi avec brio à s’emparer de cette technologie pour renforcer leur message originel. J’aime !

Nike produces the world’s best sales pitch for hockey

“Hockey is Ours” is a patriotic call-to-arms that gives us feelings of proprietary, inexplicable pride in a unified Canada under the puck. We basically pulled a Copyranter and cried, then dug through the dresser on a quest for thicker socks.

(Source: adverve)

Olympus te permet de faire ton propre magazine

Olympus t’invite au « 1er Magazine en Live » pour promouvoir sa nouvelle gamme d’appareils photo : Pen.

La marque propose aux parisiennes de se plonger l’espace d’une heure dans différents ateliers pour participer à la création du magazine « Page 23». Comment ça marche ? Un pop-up store a été créé dans lequel elles auront l’occasion de tester l’appareil photo à travers de nombreuses animations. Elles peuvent notamment recevoir des conseils de professionnels et repartir avec leurs clichés. Les meilleures photos seront par la suite compilées pour créer un vrai magazine, tiré à 6 000 exemplaires.

Les ateliers sont plutôt sympas et c’est une bonne manière d’apprendre à se servir ou de découvrir toutes les fonctionnalités de l’appareil photo. Cependant, on est surpris de la cible choisie lorsqu’on regarde le design de cette gamme, plutôt masculin.

Damn you Canadian Club Whiskey. Only for men, real men. 

(Source: oneworldinanhour)